À propos de

Je suis un artiste épisodique, entendre par là que j’ai des phases où je fais de l’art plastique.

Si je devais me ranger dans un style je me dirais plasticien Brut, car j’ai plus appris dans les ateliers de dessins des institutions hospitalières en santé mentale que nulle part ailleurs.

Sur ce qui me motive à faire de l’art, je dirais que ça donne un peu de sens à ma vie, ça me permet de dépasser l’oisiveté dans laquelle je me trouve parfois et inhérente à mon fragile état de santé psychique. D’autre part, l’art me permet d’avoir un espace d’expression où je vais exprimer sincèrement ma sensibilité, car par exemple, je pourrais écrire, mais je ne lis plus vraiment, ce serait donc une démarche qui manquerait d’intégrité, alors que les arts plastiques nourrissent mon intérêt depuis longtemps et que je continue à les observer au quotidien.

Parfois l’on demande aux artistes ce qu’est l’art pour eux, je répondrais que l’art doit nourrir le rêve, il sert de support à la rêverie, une œuvre plastique doit faire rêver, c’est un primat.